Santé

Suivi médical régulier

 

Depuis 2015, nous avons un partenariat avec le Centre de Santé de base II d’Ambatolampy, situé à 7 km de La Maison d’Aïna. Si un enfant ou un adulte de LMA est malade, il peut aller consulter et les frais médicaux sont pris en charge par l’association. L’association couvre, de même, les frais d’hospitalisation, de lunetterie, d’ophtalmologie, de dentisterie, etc., selon les besoins constatés. En cas d’urgence, un de nos véhicules assure le transport de la personne malade ou blessée jusqu’au Centre de santé. 

Sur le site de La Maison d’Aïna, nous avons un « secouriste » qui soigne les « bobos ». La sensibilisation rigoureuse des enfants aux questions d’hygiène reste une priorité. Il est surtout important que les parents en prennent conscience car l’éducation des enfants, sous toutes ses formes à LMA, est un système de collaboration avec les parents. Cela également pour consolider les efforts effectués par l’équipe éducative qui suit les enfants quotidiennement. Il est nécessaire que les parents ou les tuteurs fassent leur part à la maison et nous les y encourageons.

 

Auparavant (2008-2014) : nous avions un partenariat avec la clinique TFT d’Ambatolampy : les médecins qui se relayaient 24h/24 soignaient les familles suivies par LMA, et assuraient des visites semestrielles, ainsi que des formations de prévention (planning familial, hygiène).

 

Janvier 2019 : Tous les enfants de moins de 9 ans ont été vaccinés contre la rougeole, dans le cadre d’une vaccination mise en place par l’Etat. Ainsi, moins de malades !

 

Été 2019 : Charlotte C., éducatrice spécialisée, a effectué un stage à La Maison d’Aïna pendant 2 mois, et assuré des formations sur l’hygiène, afin de permettre une meilleure santé et hygiène de vie, tant à l’école qu’à la maison. Elle a sensibilisé également les parents sur leur responsabilité parentale.

Hospitalisations et soins 

La maison d’Aïna a pris en charge depuis 2011 plusieurs opérations et hospitalisations, des équipements ophtalmologiques, et des soins de kinésithérapie. Quelques exemples :

 

En Juillet 2011, Maria et Raquel, dentistes espagnoles expérimentées, ont effectué un séjour-mission à LMA, pendant lequel elles ont procédé à 85 interventions sur les enfants, puis 200 auprès de la population du plateau d’Ihorombe (sud du pays). Les familles ont saisi cette occasion pour être bien soignées gratuitement.

 

En 2012 : les Dr José et Eliane, du centre TFT sont venus examiner sur place tous les enfants scolarisés, en présence de leurs parents. Ils ont constaté qu’ils étaient tous, de manière générale, en bonne santé. Ils ont toutefois relevé des cas à surveiller comme des hernies ombilicales (au nombre de 6 dont 4 à opérer), la nécessité de consultation ophtalmologique pour une dizaine de nos protégés, le problème de chicot dentaire pour beaucoup d’enfants : cela n’est pas évident à prévenir avec leur mode d’alimentation. Côté hygiène dentaire, un brossage quotidien des dents a été mis en place au sein de l’école.

 

Été 2018 : L’enfant Mihanta, lourdement handicapée (IMC), a été hospitalisée durant un mois à Antsirabe, pour un bilan général complet, à la suite duquel un suivi de kinésithérapie a été mis en place, et perdure encore. L’association a fourni également un fauteuil roulant, lui permettant de se déplacer. Mihanta est intégrée à la vie de l’école, même si elle ne peut suivre de scolarité. Elle a de la joie à être avec les autres enfants, et progresse dans ses mouvements.